Actualités

du vendredi 14 au dimanche 16 novembre 2014



L'Amandier à l'Autre Livre !

 

Les Éditions de l’Amandier auront le plaisir de vous retrouver au

Salon des éditeurs indépendants l’Autre Livre

Stand C22


le vendredi 14 novembre

à 14h, Joëlle Gardes dédicace Sous le lichen du temps

le samedi 15 novembre

à 16h Nicolas Ragu dédicace Chrysanthèmes

le dimanche 16 novembre

à 14h Luc Tartar dédicace Les bassines

Salon des éditeurs indépendants - Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, Paris 4

http://www.editionsamandier.fr

Au plaisir de vous y retrouver !



 

 

 



Lundi 24 novembre à 19h30



Lecture de Chrysanthèmes au Studio Raspail

L’Association Paroles à Dire, Les éditions de l’Amandier et la Société littéraire de La Poste, 
sont heureuses de vous inviter à une soirée autour de 

Chrysanthèmes

de Nicolas Ragu

avec France Darry et Nicolas Ragu

Et Natacha Jouët, dite l'Acantah, pour accompagner de son chant.
 

Lundi 24 novembre à 19h30  

La soirée se terminera par un cocktail

Réservation conseillée par mail : editionsdelamandier@wanadoo.fr

Studio Raspail

216 boulevard Raspail 75014 PARIS

(Métro Vavin ou Raspail)

 Au plaisir de vous y retrouver !


 


Recherche par mots clés :                
Rencontre avec mon beau-frère
ISBN : 2915695709
66 pages

10 €

Rencontre avec mon beau-frère


La dispute, la querelle est un thème majeur du théâtre. La liste des exemples de traitement de l'exercice est presque interminable. J'ai eu envie de reprendre l’argument en posant la question « quand la dispute doit-elle, peut-elle, cesser ? » Le conflit interpersonnel sans fin est, hélas, un thème également incontournable de nos existences. Au travail, en famille, dans le couple, entre voisins… J’ai donc imaginé le lieu ultime de l’affrontement : après la mort. Et sur le mode (je l’espère) comique.

Une femme âgée meurt, elle se retrouve en un lieu indéfinissable où un défunt plus ancien est chargé de la réceptionner. Or, il s’agit de son beau-frère ! Ces deux-là se sont toujours détestés de leur vivant (du moins le croient-ils). Vont-ils continuer à régler des comptes insolvables jusqu’à… jusqu’à quand ?
Comment mesurer l’éternité.