Actualités

Lundi 27 octobre à 19h30



Lecture de Rallumer tous les soleils au Studio Raspail

L’Association Paroles à Dire, Les éditions de l’Amandier et la Société littéraire de La Poste, 
sont heureuses de vous inviter à une soirée autour de 

 Rallumer tous les soleils

Jaurès ou la nécessité du combat

de Jérôme Pellissier

avec Eric Wolfer (Jean Jaurès)
Guillaume van't Hoff (le Gavroche)
Alexandre Palma Salas (Charles Péguy)
Sophie Belissent (Ève)
François Perrin (Pierre et Amédée Dunois)

 
Accompagnement musical de Michel Glasko à l'accordéon.
 
Mise en scène : Milena Vlach, assistée de Eleonora Rossi

Lundi 27 octobre à 19h30  

La soirée se terminera par un cocktail

Réservation conseillée par mail : editionsdelamandier@wanadoo.fr

Studio Raspail

216 boulevard Raspail 75014 PARIS

(Métro Vavin ou Raspail)

 Au plaisir de vous y retrouver !


 


Recherche par mots clés :                
La niaque
ISBN : 9782355161346

12 €

La niaque
C'est pas pour me la jouer, Mais je trouve qu'ils n'ont pas beaucoup de vocabulaire au foyer. C'est peut-être parce qu'ils sont en CAP ou en BEP ? Moi y a pas une semaine sans que j'apprenne un nouveau mot, Ou une nouvelle expression. Par exemple : "force est de constater". (il répète en se délectant des mots, en les rendant presque suaves)  "Force est de constater". Trop puissant, non ? C'est Allard, le prof d'éco, il l'utilise souvent. Mais je l'avais déjà repéré dans un article économique :
"Force est de constater que la crise financière devrait perdurer...".
Après j'ai découvert des variantes : "Force est de reconnaître". Ou encore "Force est néanmoins de reconnaître" La vérité, ça déchire pas trop avec "néanmoins"?
En fait, si tu veux parler d'un truc banal, style de la pluie ou du beau temps, Mais que tu dis : "Force est de constater qu'aujourd'hui il fait beau...", Tout de suite ça impressionne, on t'écoute, c'est sérieux ce que tu dis. C’est pas ce que tu dis qui compte mais comment tu le dis.
Faudra que j'arrive à le caser dans une disserte ou un devoir sur table, obligé. 


Chad Chenouga est comédien et réalisateur.
Au cinéma, il a tourné dans des films de Bertrand Blier, Yves Robert, Eric Guirado, Michael Winterbottom…
Au théâtre, il a joué avec Jean-Louis Martinelli, Adel Hakim, Elisabeth Chailloux, Jean-Marie Lejude, Francis Huster.
Il a été nominé aux Césars en 2000 pour son court-métrage Rue Bleue.
Son long-métrage 17 rue bleue est sorti en salle fin 2001.
La Niaque, qui sera créé au théâtre des Amandiers en janvier 2011, est son premier écrit théâtral.

Critique dans Les Trois coups

Critique dans Le souffleur