Actualités

Mardi 26 mai à 19h00


Antonioni à La Libreria

 

 

 

LA LIBRERIA

 

 

 

 

 

Lundi 26 mai, 19h00

 

 

 
Le critique Jean A. Gili

et le traducteur Frédéric Sicamois

présentent le livre
 

 

Scandales secrets

 

de Michelangelo Antonioni et Elio Bartolini,

 

édition critique Federico Vitella

 

traduction Frédéric Sicamois

 

Éditions de l’Amandier, Paris, 2015

 

Personne ne sait que Virna Lisi et Monica Vitti firent leurs premiers pas au théâtre au Teatro Eliseo à Rome en 1957 avec Antonioni. À l’occasion de la traduction en français pour les éditions de l’Amandier de cette pièce de théâtre que l’on crut longtemps perdue, La Libreria organise une discussion avec le critique Jean Gili et le traducteur Frédéric Sicamois.

 

 

Entre l’échec dramatique que connut Le Cri en 1957 et le succès international de L’avventura en 1960, on a quelque peu oublié que Michelangelo Antonioni monta une troupe de théâtre qu’il mit lui-même en scène. Il fit pourtant les choses en grand, en réunissant des acteurs comme Monica Viti, Virna Lisi et Giancarlo Sbragia. Pour relancer sa carrière, le réalisateur de Ferrare misa alors sur Scandales secrets : un portrait de la jeunesse de son époque, écrit à quatre mains avec le romancier Elio Bartolini. La pièce – que l’on croyait perdue jusqu’en 2012, avant d’être retrouvée par Federico Vitella dans les Archives de la censure théâtrale et publiée chez Marsilio – fait ainsi le lien entre ses films des années 50 et des années 60 et jette une lumière nouvelle sur la poétique du réalisateur, au seuil de sa maturité expressive.

 

 



Mardi 9 juin à 17h


Présentation au Théâtre du Châtelet

Les éditions de L'Amandier ont le plaisir de vous inviter à une rencontre en
l'honneur de Jean Albert Cartier, ancien directeur du Théâtre du Châtelet et de l'Opéra de Paris.

Le mardi 9 juin à 17 heures

Au Salon des Glaces du Théâtre du Châtelet

Des personnalités du monde des arts de la scène : Wilfried ROMOLLI, 
ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris, Gérard FROMANGER, peintre, 
Diego MASSON, chef d' orchestre, Roberto PLATE, scénographe, Véronique DIETSCHY, 
chanteuse et Claude SAMUEL,médiateur, 

évoqueront leurs liens de travail 
et d'amitié avec Jean Albert Cartier, dont la vie, entièrement vouée 
aux arts et à la culture, est retracée dans son livre 
autobiographique Le Manteau d'Arlequin


Recherche par mots clés :                
Le bal des hippocampes
ISBN : 978-2-35-516-166-7
180 pages

16 €

Le bal des hippocampes

Poète majeur, le réunionnais Boris Gamaleya construit
dans la lenteur et l’opiniâtreté, patiemment et
impatiemment tout à la fois, une œuvre singulière
regorgeant de nourritures indissociablement terrestres et
spirituelles, afin d’en faire office de viatique pour les
lecteurs sensibles aux enjeux profonds de notre époque,
aux antipodes des agitations superficielles.
Nouvelle étape dans ce voyage en poésie, Le Bal des
hippocampes est une sorte de glossaire vivant, en
mouvement, tout frémissant et palpitant, une arche de
Noé pour les mots et les choses dotée d’une énergie
inépuisable, une espèce d’encyclopédie volubile de tout ce
qui existe. Y cohabitent en effet non seulement toutes
sortes de tournures, des plus alambiquées aux plus
limpides, des plus complexes aux plus directes, des plus
précieuses aux plus simples et dépouillées, mais encore
beaucoup de langues, comme pour renverser le mythe
malencontreux de Babel en chance et en bonheur.
Le lecteur, dépouillé de ses habitudes mentales, assiste
à une formidable fête de l’esprit, où triomphe la vibration
contagieuse qui anime ce que la science contemporaine
nomme interdépendance universelle et qu’Hippocrate
décrivait en affirmant que « tout respire avec tout ».
Patrick Quillier